Windows XP - Partitionner son disque dur

Page 1 / 1

Le partitionnement d'un disque dur est important car il vous permet de séparer vos données en plusieurs parties. En règle générale, on crée au minimum 2 partitions sur un disque dur.
La 1ère pour le système d'exploitation ou OS (Windows XP dans ce cas-ci) et la 2ème pour vos données.

Le fait de partitionner votre disque dur de cette façon vous permettra de pouvoir formater la 1ère partition pour réinstaller Windows suite à un plantage trop important de celui-ci.
Avant le formatage de cette partition, vous copierez les données importantes sur cette 2ème partition puis vous formaterez la 1ère pour réinstaller Windows via le CD/DVD d'installation.

Dans ce tutoriel, nous allons vous montrer comment partitionner votre disque dur sous Windows XP.
Note : Le support de Windows XP s'est arrêté le 8 avril 2014, mais étant donné que de nombreuses personnes l'utilisent encore, nous continuons de supporter cet OS pour nos tutoriels.

Info : Ce tutoriel vous permet savoir comment partitionner un disque dur sous Windows XP. Si vous souhaitez comprendre comment cela fonctionne, référez-vous à notre article "Pourquoi et comment partitionner un disque dur ?" qui vous expliquera la théorie sur le partitionnement.

  1. Initialisation
  2. Créer une seule partition sur l'entièreté du disque dur
  3. Créer plusieurs partitions (pour un MultiBoot ou une utilisation normale)

1. Initialisation

Pour commencer, beaucoup de gens se demandent : "Mais pourquoi mon nouveau disque dur n'est pas reconnu par Windows ?".
La réponse à cette question est simple : Le disque n'est pas initialisé. Il n'y a donc pas de table de partitions ni de partitions. Etant donné que le poste de travail (ou ordinateur) n'affiche que les partitions de vos disques durs, il ne les affiche pas (étant donné qu'il n'y en a pas).
Note : Ce problème n'arrive pas avec les disques durs externes car ceux-ci sont déjà initialisés, partitionnés (une partition sur tout le disque dur) et formaté (en règle général, en NTFS).

Pour initialiser le disque dur, allez dans le menu démarrer et faites un clic droit sur "Poste de travail" -> Gérer.
Ensuite, dans la fenêtre "Gestion de l'ordinateur" qui s'affiche, allez dans "Stockage -> Gestion des disques" (dans la partie gauche).
Comme vous pouvez le voir, votre disque dur est "Non initialisé" et l'espace est "Non alloué" (non partitionné).

Windows XP va détecter que votre disque dur n'est pas initialisé et cette fenêtre s'affichera automatiquement.

Vérifiez que la case "Disque x" est cochée.
Initialiser un disque dur correspond à créer une table de partitions, vide.

Pour la conversion du disque, vérifiez que la case n'est pas cochée.
Par défaut, un disque dur est de type "de base" mais cette conversion le transformerait en "disque dynamique". Il est possible de passer de "base" à "dynamique" facilement, mais l'inverse n'est pas possible (à moins de supprimer toutes les partitions et donc les données du disque dur).

Votre disque dur est initialisé.

 

2. Créer une seule partition sur l'entièreté du disque dur

Comme indiqué au début de ce tutoriel, le partitionnement permet de séparer vos données et en règle générale, de séparer l'OS de vos données.
Néanmoins, certaines personnes ont beaucoup de difficultés pour partitionner leur disque dur. Le plus simple reste donc de créer une seule partition sur le disque dur pour pouvoir l'utiliser. C'est ce type de partitionnement qui est utilisé pour les disques durs externes.

Pour créer une seule partition sur un disque dur, rien de plus simple. Effectuez un clic droit sur l'espace non alloué du disque dur et cliquez sur "Nouvelle partition".

L'assistant "Nouvelle partition" s'affiche.

Sélectionnez "Partition principale".

Laissez la taille indiquée par défaut pour que cette partition soit créée sur l'entièreté du disque dur.

Laissez la lettre sélectionnée par défaut.
Note : L'assistant sélectionne automatiquement la 1ère lettre libre.

Les systèmes de fichiers les plus utilisés sont NTFS et FAT32.
NTFS permet de stocker de gros fichiers et de gérer les droits NTFS contrairement au FAT32 qui ne le permet pas.
Néanmoins, le FAT32 est beaucoup plus compatible avec les différents systèmes d’exploitation existants (Windows, Linux, Mac, ...).

Le plus simple, c'est d'indiquer un nom pour votre partition et de cocher la case "Formatage rapide".
Attention : Ne cochez pas la case "Activer la compression des fichiers et dossiers" car votre ordinateur sera plus lent quand vous accéderez aux fichiers que Windows aura compressé.

L'assistant vous affiche un résumé de vos paramètres.
Cliquez sur "Terminer" pour que la partition soit créée et formatée.

Le message "Formatage en cours" s'affichera pendant un certain temps (tout dépend des performances de votre ordinateur et de la taille de la partition).
Lorsque le formatage terminé, ce message disparaitra de la case et le nom de votre partition s'affichera.

Lorsque vous irez dans le poste de travail, votre partition s'affichera.

 

3. Créer plusieurs partitions (pour un Multiboot ou une utilisation normale)

Maintenant, nous allons vous expliquer comment partitionner correctement votre disque dur. C'est à dire en créant des partitions principales et des partitions étendues si besoin.
Tout d'abord, il existe 2 types de partitions :
- Les partitions principales : Pour installer un système d'exploitation par partition ou pour y stocker des données.
- Les partitions étendues : qui contiennent des disques logiques. Ces disques logiques serviront à stocker des données (et dans de rares cas, à installer un OS par disque logique).
Sur un disque dur, vous ne pouvez créer que 4 partitions. Par contre, les partitions étendues vous permettent d'en créer plus que 4.

Plus d'infos dans notre article : "Pourquoi et comment partitionner un disque dur ?".

Commençons par créer quelques partitions principales. Pour cela, référez-vous au point précédent mais indiquez une taille plus petite que celle par défaut pour pouvoir en créer plusieurs.
Dans notre cas, nous allons créer 3 partitions principales de 97,65 Go chacune. Ce qui nous permettra ensuite, de créer une partition étendue qui sera la 4ème partition du disque dur.

Une fois que les 3 partitions principales sont crées, nous allons créer une partition étendue qui contiendra 2 disques logiques.
Pour cela, effectuez un clic droit sur l'espace non alloué qui reste et cliquez sur "Nouvelle partition".
Ensuite, dans l'assistant, sélectionnez "Partition étendue".

Dans notre cas, nous allons laisser la taille indiquer pour que cette partition étendue prenne toute la place restante (l'espace non alloué) sur le disque dur.

L'assistant ne vous demandera pas de nom, ni de système de fichiers car une partition étendues n'est qu'un bloc virtuel qui contiendra des disques logiques (comparables à des partitions mais qui sont déconseillés pour la création d'un Multiboot car cela complique les choses).

Comme vous pouvez le voir dans la fenêtre "Gestion des disques", la partition étendue que nous venons de créer est entourée en vert et elle indique "Espace libre". En effet, cette partition virtuelle ne contient aucune partition.

D'ailleurs, si vous allez dans le poste de travail (ou ordinateur), la partition étendue ne s'affichera pas.
Note : Les 3 partitions affichées correspondent aux 3 partitions principales que nous venons de créer.

Pour pouvoir utiliser votre partition étendue, vous devez y créer des lecteurs logiques. Pour cela, effectuez un clic droit sur la partition étendue (dans l'espace libre) et cliquez sur "Créer un nouveau lecteur logique".

Indiquez une taille plus petite que celle par défaut si vous souhaitez créer plusieurs disques logiques dans cette partition étendue.
Dans notre cas, nous allons en créer 2.

Modifiez la lettre si vous le souhaitez.

Modifiez le système de fichiers si besoin, indiquez un nom pour ce lecteur logique et cochez la case "Effectuer un formatage rapide" pour que le formatage prenne moins de temps.
Attention : Ne cochez pas la case "Activer la compression des fichiers et dossiers" car votre ordinateur sera plus lent quand vous accéderez à vos fichiers.

Maintenant, nous avons 3 partitions principales + 2 lecteurs logiques (qui sont comparables à des partitions).

Si vous allez dans le poste de travail, vous verrez que les partitions principales et les lecteurs logiques s'affichent de la même façon.

Pour stocker vos données, ce système ne pose aucun problème de compatibilité. Par contre, si vous décidez de créer un multiboot, vous verrez que l'utilisation de partitions principales est recommandée.